Le compagnon du Vent

Qui es-tu, compagnon du Vent ?

 

Je suis celui dont les racines respirent le souffle de ma Mère et dont les couleurs des cimes transforment la lumière.

Je suis l’éclosion du bourgeon, la fleur des dernières neiges, la senteur du renouveau.

Je suis le chant des forêts, la mousse fraîche qui recouvre les troncs.

Je suis la nouvelle sève qui s’élève.

Je suis l’étincelle qui donne la vie, la poussée vers le soleil.

Je suis le doux, le pénétrant, jusqu’au fond des grottes, tu pourras me sentir.

Je suis le fruit acide, la tige verte qui s’étire.

Je suis le bois du cerf, le faon qui ouvre ses sens à la vie.

Je suis le parfum des sapins, la source vivifiante, le merle enchanteur.

Je suis l’éveilleur et celui qui ne connait pas la rancœur.

Je suis le balayeur de rues, le purificateur des corps, le transformateur universel de la vie.

Je suis le printemps de chaque être, l’enfant que j’aide à renaître.

Je suis le dragon azur, venant de l’Est, couvrant la plaine et caressant l’eau pure.

Je suis l’un des cinq principes de l’univers.

Mes frères sont perchés dans le ciel, 3 et 4 de la Grande Ourse sont mes étoiles.

Je suis le Bois, fils de l’Eau et nourricier du Feu.

Par mes racines, je soutiens la Terre.

Je suis celui qui fait jaillir les vœux,

Persévérance et estime de soi est ma lumière.

Je suis en toi la volonté de faire, le nouveau projet de vie, le plan méticuleux.

Je suis en toi le Merveilleux.

Ni colère, ni rage, ne sauront plus t’atteindre,

Si sur ton coeur tu veux bien m’étreindre.

 

Rosa Fieschi